Fondation Aquin Solidarité

Nos Statuts

Autorisation de fonctionnement

LA FONDATION AQUIN SOLIDARITE

Fondée en mars 2007 par un groupe de citoyens originaires d’Aquin, la FONDATION AQUIN SOLIDARITÉ (FAS) a pour objectif de créer un espace de réflexions et d’actions en vue de mettre en place un cadre nouveau qui permet d’initier et de stimuler la création de richesses; richesses matérielles comme celles de l’esprit, condition sine qua non du progrès.

La philosophie de la FAS repose sur les principes de solidarité, de citoyenneté, d’intégrité et de fraternité. Les membres constituent une équipe dynamique, motivée par l’esprit de service, disposée à soutenir le rayonnement culturel de la ville et le développement social et économique de cette commune, en privilégiant  une approche participative par l’intégration des populations concernées dans la réalisation des activités projetées. La fondation promeut le sens civique en agissant dans les domaines de l’environnement, de l’éducation et de la culture.

La fondation souhaite devenir un acteur important de la décentralisation que la Constitution prône  et que la population attend. L’organisation annuelle du   Festival Destination Aquin, veut inviter à tourner le regard vers cette commune et constitue une occasion pour encourager les responsables à entreprendre dans la ville des actions structurantes, inscrites dans la durée.

AU SUJET D’AQUIN

Vieille de 6 siècles, dénommée Yakimo par les Indiens qui y habitaient, la commune d’Aquin dont la population est estimée en 2018 par l’Institut Haïtien de Statistiques et d’Informatique à environ quatre-vingt dix mille habitants, est située à 138 kms de la Capitale.  Ancien port ouvert sur le commerce extérieur, elle connut une période de prospérité grâce à l’exportation du café et surtout à l’exportation vers l’Europe du bois de campêche dont la principale utilisation au XVIIIème siècle était la teinture.

La découverte au XIXème siècle des technologies de coloration synthétique fut la première cause de récession économique de la région.  Le coup de grâce fut porté au XXème siècle par le président Louis Borno qui, à l’occasion d’une tournée dans le sud, dut affronter l’hostilité de la ville d’Aquin qui l’accueillit les portes fermées et des tentures noires recouvrant les façades des maisons.  De retour à Port-au-Prince, le président Borno abattit sa colère sur la ville et ordonna la fermeture du port.  Les négociants aquinois et étrangers, ruinés, abandonnèrent leurs magasins aux pillards, les consulats d’Espagne, de France, d’Italie fermèrent leurs portes.

Et aujourd’hui encore, seul le volontarisme, la détermination acharnée des citoyens semblent être en mesure de redynamiser cette communauté.  De nombreuses associations d’Aquinois, tant à l’étranger qu’en Haïti, ont pris naissance, avec le même objectif de faire de nouveau se tourner les regards vers Aquin, d’y créer des activités génératrices de revenus, de contribuer au développement personnel des jeunes.

Cette commune dispose d’un potentiel économique exceptionnel avec des dizaines de kilomètres de plage, des sites patrimoniaux dans ses sections communales et dans les communes avoisinantes, des iles paradisiaques au large d’une des plus belles baies de la république.

Retour en haut
Enter your Infotext or Widgets here...